Tag Archives: congo

Uncategorized

RDC : Joseph Kabila nomme Samy Badibanga Premier ministre (Vidéo)

Published by:

samy-badibanga

Le président Kabila a nommé jeudi Samy Badibanga Premier ministre. L’ordonnance présidentielle annonçant cette nomination a été lue à la télévision publique.

La nomination de M. Badibanga fait suite à la signature de l’accord politique à l’issue du dialogue où il a notamment été décidé qu’un gouvernement d’union nationale dirigé par une personnalité de l’opposition allait être mis en place.

Continue reading

Uncategorized

BREAKING NEWS RDC : Samy Badibanga nommé Premier ministre et Kamerhe nomm…

Published by:

samy-2

BREAKING NEWS RDC : Samy Badibanga nommé Premier ministre et Kamerhe nommé Vice-premier ministre du travail, Rubewa…Lire la Suite ici  ?

L’opposant congolais Samy Badibanga vient d’être nommé Premier ministre de la République démocratique du Congo, d’après un décret lu à la Télévision nationale.

La République démocratique du Congo a un nouveau Premier ministre. Selon un communiqué de la présidence lu à la radio et à télévision nationale, il s’agit du député Samy Badibanga qui avait été élu en 2011 sous les couleurs de l’UDPS.

Continue reading

Uncategorized

RDC : le Chef Coutumier Kamwina Nsapu Enterré dans un endroit secret par les Autorités Congolaises

Published by:

kamwina-nsapu

Selon Evariste Boshab, ajoute Kasonga Tshilunde, les autorités congolaises ont été contraintes d’enterrer Kamwina Nsapu dans un endroit secret et ne sont prêtes à le révéler qu’aux seuls membres de famille du chef coutumier disparu.
Lors d’une rencontre mercredi à Kinshasa avec le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur Evariste Boshab, les notables du Kasaï-Central ont exigé la restitution du corps du chef Kamwina Nsapu à sa famille afin qu’elle organise des obsèques digne d’un chef coutumier et ainsi favoriser le retour de la paix dans la province.

Continue reading

Uncategorized

Kananga : Les Militaires Étrangers V*olent la femme d’un Chef coutumier congolais…

Published by:

hotesse-kananga

RDC – A l’origine de ces affrontements, il y a un homme. Médecin dans la force de l’âge, le chef de la tribu Kamwena Nsapu a été tué dans une opération de police en août. Revenu dans le pays en avril après avoir habité un certain temps en Afrique du Sud, il aurait commencé à contester le pouvoir central et ses représentants locaux.

Continue reading

Uncategorized

Arrestation de Koffi Olomide par la Police Kényane après l’agression de sa danseuse (Vidéo)

Published by:

arrestation de koffi 2

Arrestation de Koffi Olomide par la Police Kényane après l’agression de sa danseuse (Vidéo)

Le célèbre chanteur congolais a été arrêté vendredi soir à Nairobi, après avoir été filmé dans l’après-midi donnant un coup de pied à l’une de ses danseuses à son arrivée à l’aéroport. Lire la vidéo ci – dessous : 

Continue reading

Uncategorized

RDC : le président de la Ceni Nangaa : il n’y aura pas d’élection en 2016 car «Nous n’av….

Published by:

president ceni  naanga

RDC : le président de la Ceni Nangaa : il n’y aura pas d’élection en 2016 car «Nous avons pris beaucoup de retard, nous assumons…»

«Nous avons pris beaucoup de retard, nous assumons…», a reconnu Corneille Nangaa, sans emprunter la voie des excuses. Son approche comparative appréhende les élections comme une maladie du genre palu qui, pour une guérison idoine, recourt à la prise de la quinine.

Continue reading

Uncategorized

Kinshasa : Deux musiciens de Ferre Gola victimes d’un accident de circulation (Photos)

Published by:

ferre gola chikito

Kinshasa : Deux musiciens de Ferre Gola victimes d’un accident de circulation (Photos)

Deux musiciens de l’artiste musicien Ferré Gola ont échappé à la mort dans la nuit du dimanche 19 au lundi 20 juin dernier. Ils étaient à bord d’un véhicule gris de marque Toyota qui a connu un accident de circulation aux encablures du pont Echangeur, dans la commune de Limete, aux abords de 1h30.

Continue reading

Uncategorized

Moise Katumbi : Interdiction de diffuser les matches du TP Mazembe à la Chaine nationale RTNC ?

Published by:

katumbi ronaldo

Moise Katumbi : Interdiction de diffuser les matches du TP Mazembe à la Chaine nationale RTNC ?

La télévision nationale a fait un black out sur les matches du TP Mazembe. La Rtnc a levé l’option, toute honte bue, de ne plus diffuser les matches des corbeaux sur ses antennes. Pourtant, l’état congolais s’est acquitté de ses obligations vis-à-vis de la Confédération africaine de football.

Continue reading

Uncategorized

RDC: les raisons du blocage du dialogue

Published by:

atundu

Dans un point de presse organisé par la Majorité Présidentielle, à Kinshasa, le porte-parole de la MP, l’Ambassadeur André-Alain Atundu Liongo, a fixé l’opinion sur les raisons du blocage du dialogue.

atundu

Pour la majorité présidentielle, a-t-il expliqué, la mise en place du Comité préparatoire, annoncée par le facilitateur Edem Kodjo, et du démarrage effectif du dialogue national inclusif, devait se faire sans accrocs. Simplement parce qu’il avait été demandé à chaque composante de dresser la liste de ses membres au comité préparatoire, soit 12 pour la majorité, 12 pour l’opposition et 6 pour la Société Civile.

En effet, le porte-parole de la MP explique que : «la Majorité présidentielle s’est promptement exécutée en donnant, dans le délai imparti, les noms de 12 personnalités. La situation au sein de l’Opposition, véritable responsable du blocage que nous déplorons tous, est beaucoup plus complexe ».

A l’en croire, les raisons du blocage à l’opposition tient entre autres : d’abord, à la complexité des enjeux, des défis et des intérêts réels ou supposés de certains cadres, ne facilitant pas le discernement de ce qui est essentiel. Il y a l’incapacité à déterminer, avec justesse, les objectifs à atteindre et les intérêts à sauvegarder. Mais aussi, la lutte pour le leadership, la méfiance systématique entre les différents leaders et groupes de l’opposition. Ce qui aboutit à une certaine hémiplégie de l’opposition. «Certains ne sont pas loin de penser à une mauvaise foi de la part de l’opposition radicalisée qui ne veut pas du dialogue, pour ne pas cautionner la banalisation de ses leaders ou de ses groupements politiques», dit-il. Et d’ajouter que le débat sur la définition préalable et l’identité authentique de l’opposant pour entrer dans le quota de l’opposition en est une illustration.

Uncategorized

Décès de Papa wemba: Youssou ndour demande à l’Union africaine et nos dirigeants d’O…

Published by:

papa wemba youssou ndour

«WEMBA DAY»

Décès de Papa wemba : Youssou ndour demande à  l’Union africaine et nos dirigeants d’Observer un jour  de deuil pour honorer Papa Wemba, le 24 avril prochain, appelé «WEMBA DAY»

Au-delà des clivages entre artistes, la disparition prématurée  du roi de la Rumba, Papa Wemba, n’a laissé personne indifférente, en Afrique et partout au monde. Indésirable aux funérailles, Koffi Olomidé a, malgré lui, demandé à tous les pays africains  de choisir, ensemble, un jour de deuil pour immortaliser à jamais Papa Wemba.

Le célébré chanteur congolais a lancé un appel à  l’Union Africaine à inscrire la date du 24 avril (date du décès de Wemba) parmi les dates commémoratives retenues au niveau du continent. ‘‘Je souhaiterai que l’Union africaine et nos dirigeants conviennent d’un jour, dans les jours à venir, pour qu’au même moment tout le monde observe un deuil pour honorer Papa Wemba, pour tout ce qu’il a fait’’, a déclaré Koffi Olomide à la presse.

papa wemba youssou ndour

 

 

Son appel est soutenu par plusieurs autres africains qui estiment qu’au-delà des hommages qui lui ont été rendus, l’Afrique doit consacrer toute une journée en mémoire de Papa Wemba.

Pour sa part, Youssou Ndour fait aussi une demande solennelle à la jeunesse africaine. La star sénégalaise plaide pour un “Wemba Day” chaque 24 avril. C’est pour que la mémoire et les œuvres du roi de la “Rumba” ne soient oubliées.

Il a lancé cet appel à l’ambassade de la République démocratique du Congo (RDC) à Dakar, où il s’est rendu pour présenter ses condoléances, rapporte notre correspondant basé sur place.

‘‘Le 11 mai de chaque année, le monde entier célèbre l’anniversaire du décès de Bob Marley. Chez nous, en Afrique, les jeunes doivent prendre des initiatives. Le 24 avril devrait être un «Wembaday», afin d’immortaliser cette lumière, cette inspiration, ce leadership que symbolisait Papa Wemba’’, a souhaité le roi du “Mbalax”.

Youssou Ndour a beaucoup insisté, en invitant les  jeunes et les dirigeants  africains de prendre en compte cette demande, qui permettra au continent de se souvenir de ses géants de l’art.  ‘‘Ce serait bien que les jeunes prennent cette initiative et dédient chaque 24 avril à Papa Wemba. La jeunesse doit avoir des repères’’, a-t-il martelé en subsistance.

En effet, l’artiste sénégalais a déjà trouvé un nom à cette journée de commémoration. Ce sera «Wembaday». La balle est dans le camp des fans de Papa Wemba et surtout des dirigeants africains.

Par ailleurs, en RDC, pays de la rumba, d’autres Congolais, non des moindres, comme le Député de l’opposition, Samy Badibanga, a aussi avancé une proposition selon laquelle la fête de la musique que l’on célèbre, chaque année, le  21 juin, soit ramenée au 24 avril, en souvenir de Papa Wemba, surtout que sa disparition est intervenue sur scène. Des attentes non rencontrées, du moins  jusqu’ici. Rappelons que le Roi de la rumba est décédé le 24 avril 2016, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, où il s’est subitement effondré en plein concert, à l’occasion du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua).

Uncategorized

Moïse Katumbi : « Après le 19 décembre 2016, il y aura un autre président » (Vidéo)

Published by:

katumbi 12

L’opposant Moïse Katumbi, candidat à la prochaine élection présidentielle, affirme qu’« après le 19 décembre, il y aura un autre président qui fera la première alternance démocratique dans notre pays ». Lire la vidéo ci – dessous ici :

katumbi 12

Alors que la Ceni a fait part de ses difficultés à organiser cette élection dans le délai constitutionnel, M. Katumbi soutient qu’il est encore possible d’organiser la présidentielle.

« C’est toujours possible [d’organiser les élections dans le délai constitutionnel]. (…) On aura des élections cette année. S’il n’y a pas d’élections, il y aura un autre président de la République qui va diriger cette transition. Le plus important pour moi est de prier pour que dans ce pays on puisse avoir la première alternance et que le président puisse sortir par la grande porte », déclare-t-il.

Visé par une enquête pour recrutement des mercenaires, le président du TP Mazembe nie toute implication dans cette affaire.

Il reconnaît avoir consulté une entreprise aux Etats-Unis pour sa sécurité personnelle.

« La société que je suis allé consulter pour ma sécurité personnelle à Washington est une société qui existe. Je demande quand ils vont faire leur enquête d’inviter aussi la communauté internationale », explique-t-il, avant d’ajouter :

« On me traite de rebelle. Mais les rebelles ce sont des gens qui ne veulent pas organiser des élections dans notre pays. En matière de sécurité, on peut toujours consulter et ce n’est pas défendu. Quelqu’un qui veut se protéger peut demander une consultance. Pourquoi le Congo demande les consultants en matière de sécurité ? C’est tout à fait normal. Tout le monde est libre d’appeler n’importe qui pour venir vous donner des conseils. »

Moïse Katumbi s’entretient avec Neuilly Kabena.

Uncategorized

RDC: 17 personnes tuées à Beni

Published by:

afrique 10

Au moins 17 personnes ont été tuées mardi 3 mai dans la soirée par des présumés rebelles ADF à Minibo et Mutsonge, deux quartiers situés environ 60 kilomètres au Nord-Est de la ville de Beni au Nord-Kivu.

afrique 10

Des sources locales indiquent qu’entre 17 heures et 21 heures, les assaillants se sont introduits dans les deux quartiers et ont attaqué les habitants dans leurs domiciles.

Les mêmes sources rapportent que les assaillants ont attaqué les civils à la machette pour ne pas alerter les militaires et la mission onusienne basés dans la région.

Le porte-parole des opérations Sokola 1, lieutenant Mak Hazukay, fait état d’au moins 17 morts dont 10 femmes et 5 enfants.

Il indique que ce bilan est encore provisoire,  ajoutant que l’information relative à la présence des présumés ADF dans la région est parvenue avec retard aux militaires.

Selon d’autres sources militaires, le général major Etienne Kasereka, commandant adjoint en charge des opérations dans la 3e zone de défense de l’armée, est arrivé ce mercredi 4 mai dans la matinée à Baungachu-Luna, la localité où a perpétré ce massacre.

L’officier s’y serait rendu pour évaluer la situation et prendre les dispositions pour protéger les civils.

«Négligence» de l’armée

En réaction à ces massacres, la société civile de Beni a déploré «négligence» de la part des Forces armées de la RDC (FARDC) et des troupes de la Monusco, dont les bases, d’après elle, sont situées à environ 300 mètres seulement du lieu des massacres. Le président de cette structure citoyenne, Teddy Kataliko, précise même que des alertes avaient été données par la population, quelques heures avant le drame:

«On ne sent pas la protection des civils. Donc, ces assaillants sont venus s’infiltrer dans des maisons. La population a commencé à crier. Et c’est seulement vers 19 heures quart qu’on a eu la première intervention. Malheureusement l’assaillant venait de faire tout ce qu’il a fait et s’est retiré.»

La société civile dénonce donc «une certaine inefficacité par rapport à la gestion même de l’information. Parce que, la population a fait sa part et qu’il aurait moyen de prendre des dispositions utiles pour contrer l’ennemi

Mais, Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu, n’est pas de cet avis. Il estime que les efforts sont menés sur le terrain pour face à ces rebelles ougandais:

«Avec ce nombre des morts, c’est normal que toute sorte de qualificatif puisse sortir de la bouche d’une population désespérée. Nous ne pouvons pas négliger les efforts des Forces armées de la République, qui ont été menés jusque-là. Mais, nous ne pouvons négliger également ce nombre de morts. Ce qui nous amène à pouvoir renforcer les stratégies sur le terrain pour que la population soit vraiment rassurée que nous sommes tous déterminés avec elle, à bouter dehors l’ennemi.»

Entre-temps, des recherches pour retrouver d’autres victimes se poursuivent sur le terrain.

Ce nouveau massacre intervient après un mois d’accalmie dans le territoire de Beni.

Au cours de ces deux dernières années, plusieurs massacres ont été perpétrés contre les populations civiles par des miliciens, faisant au moins 1000 morts selon des responsables de la société civile de Beni, Butembo et Lubero.

Uncategorized

Enterrement de Papa Wemba: la fin d’un parcours élogieux! (Vidéo)

Published by:

papa wemba palais

Une page d’histoire est tournée sur la vie de Papa Wemba. La Star de renommée mondiale a été conduite, hier mercredi 4 mai 2016, en sa dernière demeure dans la périphérie Est de Kinshasa au Cimetière Nécropole entre Terre et Ciel, au terme de trois jours d’obsèques officielles dans la Capitale Kinshasa. C’est un homme de grandeur et d’une très grande générosité que le monde entier vient de perdre alors qu’il avait encore grandement besoin de lui pour ses mérites et loyaux services. De centaines de milliers de pèlerins présents à ces obsèques ont fait couler des larmes en abondance, car, consternés par cette triste et douloureuse perte qui a transpercée les cœurs sensibles. Les Chevaliers de la plume, des micros et d’images ont eu de difficultés certes, de pouvoir trouver un style journalistique propre mieux, un angle d’attaque appropriée pour décrire l’ambiance de la sapologie et retracer le récit de ces événements malheureux qui ont durés trois jours. Après la levée du corps au Palais du peuple où étaient organisés des funérailles dignes de son rang, le corps de celui que les Kinoises et Kinois appelaient affectueusement, ‘’le Roi de la Rumba, le maître d’école, le Kuru-yaka, Ekumani, Fula ngenge, le père de la Sape…., a été conduit à la Cathédrale Notre du Congo de Lingwala pour une messe de suffrage prononcée par le Cardinal Laurent Monsengwo.

Comme ce fut le cas dans les deux autres sites où était exposé le corps de Papa Wemba à savoir; le Palais du peuple et le Village Molokai, la Cathédrale a elle aussi, eu du mal à contenir cette marrée humaine venue de tous les horizons pour dire ses adieux à Papa Wemba.

Plusieurs oraisons funèbres ont été prononcées au cours de cette célébration eucharistique. Celui prononcé par M. André Kimbuta Yango, Gouverneur de la Ville a plus retenu l’attention du public. En liminaire, il a remercié de vive voix, le Chef de l’Etat, Joseph Kabila pour la mise à la disposition d’un site pour accueillir la dépouille du chanteur international décédé, le 24 avril dernier à Abidjan en Côte d’Ivoire.

L’occasion faisant le larron, le numéro un d’entre les Kinois a également rappelé que l’inhumation du corps de Papa Wemba Ekumani à la Nécropole Entre Terre et Ciel n’est que provisoire. Car, précise-t-il, ce corps devrait être exhumé dans les prochains jours pour être enterré sur un site, où serait érigé un mausolée en son honneur. Le Gouverneur André Kimbuta l’a annoncé lors de son oraison funèbre, prononcé à la Cathédrale Notre Dame du Congo.

Aussi, a-t-il fait savoir que la Ville de Kinshasa va financer la construction du mausolée sur ce site en l’honneur de l’artiste disparu.

« Toute ma gratitude aux villageois de Molokai qui ont, avec tous les Kinois, honoré Wemba (…). Je me fais le devoir, en votre nom, de remercier son Excellence Monsieur le président de la République pour la mise à la disposition d’un site d’un hectare devant être aménagé par le gouvernement de la République pour accueillir le corps de Papa Wemba», a affirmé André Kimbuta.

Papa Wemba a transformé le cœur de la Ville de Kinshasa en un village, baptisé « Village Molokai », a poursuivi André Kimbuta qui, par ailleurs a reconnu que Papa Wemba était lui-même le chef coutumier incontesté et adulé.

Le Cardinal Laurent Monsengwo a, lui aussi, vanté les qualités de la Super star congolaise décédée en Côte d’Ivoire.

« Lui, Papa Wemba, a donné la pleine mesure de ce qu’il vit, une œuvre et les qualités humaines d’une personne pauvre (…). Le président de la République a eu raison de l’élever à titre posthume au rang de grand officié dans l’Ordre national de héros nationaux », a soutenu l’Archevêque métropolitain de Kinshasa.

Il faut se dire également que le temps météorologique a été favorable à Kinshasa durant toute la période des funérailles de Papa Wemba par l’absence d’une grande pluie diluvienne comme celle qui s’est abattue hier dans la Ville, laquelle, l’on peut craindre comptabiliser d’importants dégâts matériels dans certains coins de la capitale.