RDC: la Ceni fixe les Élections Présidentielles le 23 Décembre 2018 à Une Seule Condition Sinon il n’y Aura Pas d’Élections !

Uncategorized

 

 

 

Les élections présidentielle, législatives, provinciales et locales en République Démocratique Du Congo (RDC) ont été fixées au 23 décembre 2018, a-t-on annoncé dimanche de source officielle. Ces « scrutins directs » seront organisés en une seule séquence le dimanche 23 décembre 2018, a déclaré le rapporteur de la Commission électorale, Jean-Pierre Kalamba, lors d’une cérémonie officielle sur la publication du calendrier.

CONDITION :  Néanmoins, la CENI fixe certaines conditions à ces élections. Il s’agit, entre autres des contraintes: légales, financières, logistiques, politiques et sécuritaires… qui doivent être respectées pour la tenue de ce scrutin.

Les élections présidentielle, législatives et provinciales sont fixées le 23 décembre 2018, a annoncé le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, dimanche 5 novembre, lors de la publication du calendrier électoral.

Les résultats provisoires de la présidentielle seront annoncés le 30 décembre 2018. Le 9 janvier 2019 seront proclamés les résultats définitifs, a renchérit le rapporteur de la CENI, Jean-Pierre Kalamba.

La prestation de serment du président de la République est prévue au 12 janvier 2019.

Selon le président de la CENI, Corneille Nanngaa, ce calendrier publié est conforme à l’accord du 31 décembre.

Les élections présidentielle, les législatives et les provinciales seront toutes organisées «une seule séquence», a précisé Corneille Nangaa.

«Le calendrier que nous présentons est basé sur le principe de la rationalisation du système électoral pour réduire le coût excessif des élections», a-t-il dit.

Ce calendrier est assorti de quatre contraintes :

  • Légales
  • Financières
  • Logistiques
  • Politiques et sécuritaires.

 

Selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni), l’annonce des résultats provisoires de la présidentielle sera faite le 30 décembre 2018. Les résultats définitifs de ce scrutin seront connus le 9 janvier 2019. Le nouveau président prêtera serment le 12 janvier 2019, précise la Céni.

Ce calendrier est basé sur le principe de « la rationalisation du système électoral pour réduire le coût des élections », a précisé le président de la Céni, Corneille Nangaa. Cependant, l’échéancier « est conforme aux dispositions de l’accord du 31 décembre 2016 », conclu entre la majorité et l’opposition, a-t-il ajouté.

Néanmoins, la CENI fixe certaines conditions à ces élections. Il s’agit, entre autres des contraintes: légales, financières, logistiques, politiques et sécuritaires… qui doivent être respectées pour la tenue de ce scrutin.

 

Leave a Reply