Le couple prévoit son suicide, la femme laisse le mari mourir et appelle les pompiers

Uncategorized

 

 

 

Un homme a été retrouvé mort dans le congélateur de sa maison, à Sigean dans l’Aude. C’est son épouse qui a donné l’alerte. La piste du suicide est avancée. La femme pourrait avoir nourri le même projet.

mariage 3

Il était aux environs de 21 heures, lundi soir, lorsque les pompiers de Sigean, dans l’Aude, reçoivent l’appel désespéré d’une femme d’une quarantaine d’années qui leur dit : «Venez vite ! Mon mari ne respire plus. Il est mort». Ses explications sont un peu confuses mais les pompiers comprennent à sa voix que la situation semble grave.

Ils se rendent aussitôt au domicile du couple. La dame qui les a appelés les accueille sur le pas de la porte. Très affaiblie, elle semble dans un état second. Elle les conduit alors dans la cuisine où elle montre du doigt le… congélateur.. «On s’est approché. Il était ouvert, relate un pompier. On a regardé à l’intérieur et là, on a eu un choc. On n’en croyait pas nos yeux. Le mari était allongé à l’intérieur. Il était mort, bel et bien froid !».

L’épouse, dans un état proche du malaise, ne parvient pas à répondre à leurs questions. Elle est alors évacuée sur l’hôpital de Narbonne où les médecins diagnostiquent qu’elle est en hypothermie.

L’épouse pourrait être mise en examen

Quelques minutes plus tard, les gendarmes sont prévenus de cette affaire pour le moins étrange. Envisageant plusieurs hypothèses, dont celle criminelle, ces derniers bouclent la rue et établissent un périmètre de sécurité pour permettre la recherche de traces et d’indices par leurs techniciens en investigation criminelle.

Rapidement, leurs investigations les confortent dans l’idée qu’ils ont affaire à un suicide, d’autant qu’ils retrouvent une lettre dans laquelle les époux font état de leur volonté d’en finir avec la vie.

Le couple résidait dans la commune depuis 4 à 5 mois et était connu des services judiciaires, car leur enfant avait été placé.

Le parquet de Narbonne a bien confirmé la thèse du suicide pour le mari.

Des éléments attesteraient que sa femme pourrait également avoir eu le projet d’attenter à ses jours. De quelle façon ? Les enquêteurs l’apprendront certainement lorsque son état lui permettra d’être auditionnée (lire encadré).

En attendant, elle pourrait être mise en examen pour «non-assistance à personne en danger, car elle savait que son mari allait mourir», a expliqué le vice-procureur de la République. Une autopsie a été ordonnée pour déterminer les causes précises de la mort de ce jeune père de famille.

Un scénario élaboré à deux
Les enquêteurs semblent privilégier l’hypothèse selon laquelle les époux auraient choisi de se donner tous les deux la mort. Reste à savoir, cependant, pourquoi le mari a été retrouvé dans le congélateur. S’est-il lui-même installé dedans pour mourir par hypothermie ? Une personne l’y a-t-elle mis après son décès ?

 

 

Source : La Dépêche

Leave a Reply