Ingratitude notoire : Pour remercier son oncle qui lui a tout donné, le neveu tente de coucher avec sa femme

Uncategorized

 

 

 

Kouadio Kan, 30 ans, n’a jamais été à l’école. Comme tous les jeunes de son âge qui ne veulent pas rester au village, il a été accueilli par son oncle, à Abidjan, plus précisément à Yopougon Lem, le 15 décembre 2016.

homme-honte

K.K, noir, trapu, aux yeux globuleux est heureux de humer l’air de la capitale économique, lui qui n’est jamais sorti de sa ville natale, Bocanda et qui arrive pour la première fois au bord de la lagune Ebrié. La femme de son oncle, deux jours après son arrivée, l’accompagne au marché de la Sicogi pour changer sa maigre garde-robe.

Selon nos sources, son oncle lui trouve du boulot à la zone industrielle de Yopougon. Kouadio Kan, devenu un citadin, se fait des amis et commence à draguer quelques jeunes filles du quartier après son salaire. Il commence à faire quelques cadeaux à sa tutrice qui est de plus en plus touchée par les gestes de son beau. Elle a désormais quelques considérations et plus d’estime pour lui.

Profitant de cela, Kouadio Kan fait une déclaration d’amour à la femme de son oncle qui comprend le sens des nombreux cadeaux qui lui sont faits depuis que ce jeune est sous son toit. Mais, stupéfaite, elle n’en parle pas à son mari et raisonne ce dernier qu’elle espère voir se ressaisir. C’est mal connaître le Don Juan qui multiplie les compliments à son égard.

Un jour, au moment où son oncle se trouve en voyage, Kouadio Kan ose. Il demande à coucher avec la femme qui lui fait comprendre une fois de plus que cela est impossible et incorrect. Les choses passent très vite de la drague au harcèlement. Ne supportant plus cette atmosphère, la femme, pour le punir, lui donne rendez-vous dans un hôtel, loin du quartier non sans informer son mari et certains de ses frères.

Le jour et l’heure du rendez-vous arrivent, Kouadio Kan, enfin sûr de satisfaire sa libido avec cette femme qu’il veut envoyer au septième ciel depuis son arrivée à Abidjan, pointe à l’heure pile devant l’hôtel avec sa conquête après une bonne dose d’adoté. Son oncle et quelques jeunes sont cachés dans la pénombre. Kouadio Kan s’empresse d’aller au guichet pour prendre un ticket pour deux heures, tellement il voulait malmener la femme de son bienfaiteur.

Quand il sort de l’hôtel pour chercher la femme de son oncle qui attendait devant l’hôtel, de violents coups pleuvent sur lui. Il n’a pas le temps de comprendre ce qui se passe et ce qui lui arrive. Il est sérieusement passé à tabac. La femme déclare à son mari que son neveu n’est pas un homme bien, lui qui n’arrivait pas à comprendre le comportement de ce dernier…

Ayant payé son audace, Kouadio Kan est renvoyé de la famille et de la zone industrielle. Il est conduit dans un centre de santé par ses amis informés un peu plus tard, pour des soins, avec un visage tuméfié. Lui qui voulait filer au moins deux bons coups à la dame, en a reçu plus d’une dizaine. Il s’en ira méditer dans son Bocanda natal !

TANIOS OPLE N.
Source : Arc-En_Ciel

Leave a Reply