Ghana: Trois Étudiants placent le premier satellite ghanéen en orbite autour de la Terre

Uncategorized

 

 

 

Le Ghana, un pays d’Afrique de l’Ouest, a réussi ce samedi 8 juillet à placer son premier satellite en orbite autour de la Terre.

ghana

 

Ghansat-1, conçu par des étudiants de l’Université All Nations de Koforidua, a été lancé depuis une base internationale dans l’espace.

Le premier satellite ghanéen, baptisé GhanaSat-1 ,est désormais opérationnel, rapporte le site spécialisé Techcrunch. Il servira à la surveillance des côtes ghanéennes ainsi qu’à la recherche scientifique.

Ce satellite, construit par une équipe d’ingénieurs ghanéens de l’université All Nation, basée à Koforidua, a été livré à la station spatiale internationale en juin, via une fusée SpaceX qui a décollé du Kennedy Space Center, aux États-Unis. Il a été mis sur orbite en juillet, à 420 km d’altitude, et vient d’entrer en service.

 

« Désormais, le gouvernement mènera plusieurs activités dans l’espace. Il enseignera à la prochaine génération comment utiliser cette nouvelle technologie au profit de ses activités régionales », a déclaré à la chaîne BBC le directeur de ce projet.

ghana 2

« Ce satellite dispose d’appareils capables de prendre des photos du Ghana et de fournir des informations sur ses zones côtières et son environnement », a-t-il ajouté.

La réalisation de ce projet scientifique a duré 2 ans et coûté 50 000 dollars. Il a pu être mené à bien grâce à l’aide de l’Organisation spatiale de la mégalopole japonaise.

Selon Richard Damoah, un professeur ghanéen et assistant de recherche à la Nasa cité par Techcrunch, le satellite servira à assurer la surveillance des côtes ghanéennes. La technologie utilisée sera également enseignée dans certains cursus au lycée.

Un second projet dans les cartons

Si le président ghanéen Nana Akufo-Addo a applaudi le lancement du satellite et salué le travail de l’équipe, le projet n’a pas reçu de soutien officiel du gouvernement ghanéen. C’est l’agence spéciale japonaise Jaxa qui a fourni l’essentiel des ressources pour développer le satellite.

Selon Richard Damoah, le déploiement du GhanaSat-1 pourrait inciter le gouvernement ghanéen à allouer des ressources à un deuxième projet de satellite, coordonné par l’université All Nation et le Science Space and Technology Center. Il serait utilisé pour contrôler l’exploitation illégale des minerais ou la déforestation dans le pays.

 

Leave a Reply