Égypte : le président Sissi annonce qu’il ne briguera pas de troisième mandat

Uncategorized

 

 

 

C’est une déclaration qui devrait réjouir ses opposants : le chef de l’Etat égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a déclaré ce mardi qu’il ne compte pas faire entorse à la Constitution égyptienne dans l’optique d’un troisième mandat.

Lors d’un entretien avec la chaine CNBC, l’ancien maréchal au pouvoir a exprimé son intention de se plier à la volonté des Égyptiens. “Je ne m’imagine pas rester au pouvoir un jour de plus contre la volonté des Égyptiens”, a-t-il fait savoir à la chaîne américaine.

Alors que l’Afrique se fait le siège de dirigeants spécialisés dans les changements de Constitution devant les maintenir au pouvoir, Abdel Fattah Al-Sissi préfère écarter cette option. “Nous ne modifierons pas (la Constitution). Je suis favorable au maintien des deux mandats de quatre ans”, assure-t-il.

Cependant, l’homme fort du Caire est resté bien évasif sur sa candidature à sa propre succession pour la présidentielle de 2019.

C’est en 2014 que Abdel Fattah Al-Sissi a été élu à la présidence égyptienne après avoir renversé, en tant que chef de l’armée, le chef de l’Etat islamiste Mohamed Morsi après de grandes manifestations contre le pouvoir de ce dernier.

Depuis son accession au pouvoir, M. Sissi est accusé d‘étouffer toute forme d’opposition. Il également régulièrement cité dans les rapports des défenseurs des droits de l’homme qui l’accusent de nombreuses violations.

Source : africanews.com

Leave a Reply