Côte d’Ivoire: Le Tilapia interdit d’importation et de commercialisation dans cinq pays

Uncategorized

 

 

 

Le gouvernement de Côte d’Ivoire a pris un arrêté jeudi portant interdiction provisoire d’importation et de commercialisation du tilapia en provenance de la Colombie, de l’Equateur, de l’Egypte, d’Israël et de la Thaïlande, indique un communiqué du ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, transmis à l’AIP.

Cette décision du Gouvernement ivoirien intervient à la suite de l’alerte donnée par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), via son système mondial d’information et d’alerte rapide selon laquelle une maladie hautement contagieuse se propage chez les tilapias sauvages et ceux issus de l’élevage, l’un des poissons les plus consommés au monde.

« Afin de protéger les tilapias sauvages et les tilapias d’élevages de nos eaux, le ministère des Ressources animales et halieutiques a pris un arrêté portant interdiction provisoire d’importation et de commercialisation de toute espèce de tilapia sauvage et/ou d’élevage et produits dérivés de tilapia en provenance des pays où la maladie est déjà déclarée (Colombie, l’Equateur, l’Egypte, Israël et Thaïlande) », indique le communiqué du ministère.

L’arrêté stipule que conformément aux dispositions relatives à la police sanitaire, «il sera procédé à la saisie et à la destruction de toutes espèce de tilapia, ou produits dérivés de tilapia, provenant des pays susvisés, quel que soit le stade de leur traitement, sans préjudice des poursuites et sanctions prévues par la réglementation en vigueur ».

Par ailleurs, il est a précisé que le tilapia pêché dans les eaux ivoiriennes ne comporte aucun risque et peut-être consommé sans crainte.

Plus de 90% des importations de tilapia en Côte d’Ivoire proviennent de la Chine qui n’est pas encore touchée par cette maladie, selon les autorités en charge du dossier.

La maladie chez les tilapias dont il est question est causée par un virus ‘’Tilpia Lake Virus’’ (Tilv) ou ‘’virus du Lac tilapia’’. Elle peut causer une mortalité pouvant atteindre 90% chez cette espèce de poisson.

Cette maladie, même si elle entraine une forte mortalité chez les tilapias, ne se transmet pas à l’homme car ce n’est pas une zoonose, précise-t-on.

bsp/fmo

Leave a Reply