Author Archives: garry3098

Uncategorized

Vidéo. La nounou ougandaise plaide coupable aux accusations

Published by:

nounou0

 

Dans cette vidéo , La nounou de 22 ans Jolly Tumuheirwe , qui a été vu dans la vidéo torturant un bébé de 18 mois est présenté en cour et plaide coupable aux accusations . Elle a cependant demandé pardon aux parents du bébé et de l’ ensemble du public . Elle a été renvoyée à la prison de Luzira , où elle a été et comparaîtra en cour à nouveau le 10 de ce mois. Lire la vidéo en cliquant ICI

La nounou ougandaise Jolly Tumuhiirwe, a été reconnue coupable de torture sur un bébé de 18 mois ce lundi par le tribunal de Kampala et encourt une peine de 15 ans de prison, apprend- on ce lundi de sources judicaires .
Jolly Tumuhiirwe, 22 ans, avait été inculpée pour tentative de meurtre après la diffusion d’une vidéo bouleversante sur laquelle on la voit battre violemment la petite Arnella dont elle assurait la garde.

Les parents, qui suspectaient un comportement anormal de la nounou, auraient installé des caméras de surveillance dans leur maison. En rentrant du travail, ils ont découvert avec horreur les images.

La procureure Joyce Tushabe a indiqué que l’accusée, qui n’avait pas d’avocat, était “pleine de remords” à l’audience. Elle a dit qu’elle était désolée de son acte et demandé aux parents, à la nation et à tous ceux qui ont été touchés par son acte de lui pardonner”.

Le verdict sera rendu le 10 décembre prochain.

Uncategorized

Thomas Luhaka, Germain Kambinga et Omer Egwake exclus du MLC déclare Fidèle Babala

Published by:

mlc lett0

 

“Nous prenons acte que des gens qui étaient hier au MLC sont entrés au gouvernement. Conformément à la ligne du parti, dès leur entrée ils sont exclus du MLC”, a dit à TOP CONGO FM, Fidele Babala (photo), secrétariat général adjoint du parti de Jean-Pierre Bemba.Thomas Luhaka nommé dimanche vice premier ministre, Germain Kambinga et Omer Egwake n’ayant pas été mandatés par le MLC, “les formalités de leur exclusion vont suivre mais prenez acte qu’à partir d’aujourd’hui, ils sont suspendus de toutes leurs fonctions en attendant qu’on convoque le bureau politique du parti”, poursuit Fidele Babala.La suspension de Thomas Luhaka, numéro 1 du parti, en l’absence de Jean-Pierre Bemba, “se fera par les organes délibérant du parti”, précise le député Fidèle Babala, “mais les mesures provisoires ont été prises depuis ce lundi matin par les quatre secrétaires généraux adjoints qui vont prendre acte de son indisponibilité par leur entrée au gouvernement et vont convoquer le collège des fondateurs pour les exclure, conformément aux statuts”.Fidele Babala assure que “s’il faut un acte signé par Jean-Pierre Bemba lui-même, ce sera fait”.

Lire la vidéo du gouvernement d’union national en cliquant ICI
mlc lettre
mlc lette 2
mlc lett

 

Source :    Top Congo FM

Uncategorized

La grand-mère la plus forte du monde (Photo)

Published by:

grand
Une championne du monde pas comme les autres. Willie Murphy est devenue la meilleur haltérophile de sa catégorie d’âge. À 77 ans.
Willie Murphy est un cas à part. Cette Américaine de 77 ans, 48 kilos de muscle, vient d’être sacrée championne du monde d’haltérophilie. Dans sa catégorie.

Un titre obtenu après des années de travail. Car si Willie a développé une force musculaire lui permettant de faire des pompes sur un bras et sur le bout des doigts ou de lever plus de 97 kilos de fonte, la septuagénaire a fait preuve d’une force de caractère hors du commun pour parvenir à ses fins.

Car sa passion pour cette discipline date d’il y a à peine quelques années après avoir vu qu’une compétition d’haltérophilie se tenait dans son quartier. Elle y a participé et, depuis, ne s’est plus arrêtée. Et selon ses dires, ses muscles sont 100% naturels. “Je ne prends pas de stéroïdes”, glisse-t-elle au USA Today qui retrace son parcours.

Sa persévérance a porté ses fruits puisqu’elle est devenue récemment championne du monde de la World Natural Powerlifting Federation. “Les autres concurrents voient que je suis vieille mais que je ne me balade pas dans un fauteuil roulant”. En dehors de son sport, Willie utilise sa force pour contourner les soucis du quotidien. “Je peux dégager la neige devant chez moi. Et je suis capable de pousser ma voiture si elle se trouve bloquée par la neige. J’ai presque 80 ans, mais je suis plus vivante que jamais”.

Uncategorized

Vidéo. Gouvernement d’union national : Matata reconduit Premier ministre !

Published by:

 

 

Nouveau gouvernement de Matata nommé ce dimanche 7 décembre.

Forces Armées RDC(FARDC): Lieutenant-général Etumba Longila, Chef d’Etat-major

Judiciaire

Cour Suprême de Justice(CSJ): Kitoko Kimpele, 1er Président

Législatif

Sénat: Kengo wa Dondo, Président
Assemblée Nationale: Minaku Ndjalandjoko, Président

Exécutif

 Premier Ministre, Augustin Matata Ponyo

Vice premiers ministres

Intérieur et sécurité, Evariste Boshab

PTNTIC, Thomas Luhaka

Emploi, travail et Prévoyance sociale, Willy Makiashi

Ministres d’état,

Budget, Michel Bongongo

Décentralisation et affaires coutumières, Salomon Banamuhere

Ministres

Affaires étrangères et coopération internationale,
Raymond Tshibanda (maintenu)

Défense nationale et anciens combattants,
Emile Ngoy Mukena

Justice, Garde des sceaux et droits humains,
Alexis Thambwe Mwamba

Portefeuille, Louise Munga (maintenue)

Relations avec le parlement, Tryphon Kin Kiey Mulumba (permuté)

Communication et medias, Lambert Mende (maintenu)

EPSP, initiation à la nouvelle citoyenneté,
Maker Mwangu Famba (maintenu)

Plan et révolution de la modernité,
Olivier Kamitatu

Fonction publique, Jean-Claude Kibala (maintenu)

ITPR, Fridolin Kasweshi (maintenu)

Finances, Henri Yav Muland

Économie nationale, Modeste Bahati Lukwebo (permuté)

Environnement et développement durable,
Bienvenu Liyota Ndjoli

Commerce, Madame Gudianga Baayokisa

Industrie, Germain Kambinga

Agriculture, pêche et élevage,
Kabwe Mwewu

Affaires foncières, Bolengetenge Balela

Mines, Martin Kabwelulu (maintenu)

Hydrocarbures, Crispin Atama Tabe

Énergie et ressources hydrauliques,
Jeannot Matadi Nenga

Culture et arts, Baudouin Banza Mukalayi (maintenu)

Tourisme, Elvis Mutiri Wa Bashale

Santé publique, Dr Felix Kabange Numbi (maintenu)

Enseignement Supérieur et universitaire,
Theophile Mbemba Fundu

Enseignement technique et professionnel,
Jean Nengbaga Tshimbanga

Aménagement du territoire, urbanisme et habitat,
Omer Egwake

Transport et voies de communications,
Justin Kalumba Mwana Ngongo (maintenu)

Recherche scientifique et technologie
Daniel Madimba Kalonji

Genre, famille et enfant
Bijou Kat

PME et classes moyennes,
Bohongo Nkoyi

Développement rural, Eugene Serufuli

Jeunesse, sports et loisirs,
Sama Lukonde Kenge

Vice ministres

Intérieur, Martine Bukasa Ntumba

Défense nationale, René Sibu

Justice et Droits humains, Mboso Nkodia Pwanga

Budget, Ernestine Nyoka

Coopération internationale et intégration régionale, Franck Mwendi Malila

Congolais de l’étrangers, Antoine Boyamba Okombo

Énergie, Maggy Rwakabuba (permutée)

Finances, Albert Mpeti Biyombo

Plan, Lisette Bisangana Ngalamulume

Postes et télécommunications, Enoch Sebineza

LES GOUVERNEURS DES PROVINCES

1. Bandundu: KAMISENDU Kutuka
2. Bas-Congo: MBADU Nsitu
3. Equateur: KOYAGIALO Ngbase te Gerengbo
4. Kasaï Oriental: NGOIE Kasanji
5. Kasaï Occidental: KANDE Mupompa
6. Katanga: KATUMBI Chapwe
7. Kinshasa: KIMBUTA Yango
8. Maniema: MANARA Linga
9. Nord-Kivu: PALUKU Kahongya
10. Province Orientale: BAMANISA Saidi
11. Sud-Kivu: CISHAMBO Ruhoya
En RDC, le président Joseph Kabila a nommé un nouveau gouvernement dit de cohésion nationale recommandé par les concertations nationales d’octobre 2013. Le Premier ministre Augustin Matata Ponyo est maintenu. Trois vice-Premiers ministres sont également désignés. La majorité présidentielle conserve la main sur la plupart des 42 ministères.

Attendu depuis plus d’une année, le gouvernement dit de cohésion nationale n’a pas réservé beaucoup de surprise. En effet, il ne compte pas de membre de l’opposition radicale à part le MLC de Jean-Pierre Bemba, dont le secrétaire général Thomas Luhaka a été nommé vice-Premier ministre en charge des postes téléphones et télécommunications (PTT), et l’opposition dite républicaine proche du président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, avec Michel Bongongo désigné ministre d’Etat au Budget.

Le MLC de Jean-Pierre Bemba est représenté par le secrétaire général Thomas Luhaka nommé vice-Premier ministre en charge des PTT, postes téléphones et télécommunications, et l’opposition.,
AFP
Cependant, il n’y a aucun représentant de l’UDPS d’Etienne Tshisekedi, l’un des opposants les plus radicaux au chef de l’Etat. Au total, 7 opposants font partie de ce nouveau gouvernement.

Kabila garde le contrôle

Le chef de l’Etat garde donc la main sur la Défense, un portefeuille qui revient désormais à un ancien gouverneur du Katanga, Aimé Ngoi Mukena et les Finances attribué à l’ancien directeur de cabinet adjoint de la présidence de la République, Henri Yav Mulang. De son côté, le Premier ministre Augustin Matata Ponyo garde le contrôle du ministère de l’Economie, où a été placé Modeste Bahati Lukwebo.

Le président de la RDC, Joseph Kabila, a aussi fait appel à d’anciens ministres comme Alexis Thambwe Mwamba, nommé à la Justice, et Olivier Kamitatu affecté au Plan. Cependant sur la quarantaine des membres du gouvernement, il y a moins de dix femmes.

kingakati

Uncategorized

République démocratique du Congo : un massacre nocturne fait 36 morts

Published by:

 

Trente-six civils ont été assassinés dans la nuit de samedi à dimanche dans le Nord-Kivu en RDC. Dans cette région très troublée d’Afrique, les massacres attribués à des rebelles ougandais se multiplient.

La République démocratique du Congo s’est réveillée sonnée d’une nouvelle nuit de violences. Trente-six personnes ont été tuées à l’arme blanche dans la nuit de samedi à dimanche dans le Nord-Kivu. Cette région située dans l’est de la République démocratique du Congo est en proie à de sanglants conflits armés et confessionnels depuis une décennie.

Les autorités locales, l’ONU et de nombreux experts y voient la marque des rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées présents dans l’est de la RDC et multipliant les exactions contre les civils.

Depuis le début du mois d’octobre, près de 250 personnes ont été massacrées dans des circonstances similaires dans le Nord-Kivu.RDC

 

Source : franceinfo.fr

Uncategorized

Incroyable: elle donne naissance à un bébé 23 heures après sa mort

Published by:

bebe00

La ville de Culican au Mexique a été sous le choc après qu’une femme ait donné naissance à un bébé au moment où sa famille transportait son cercueil dans la tombe – 23 heures après sa mort.

Je suis médecin depuis 22 ans et si ce n’est pas un miracle ou une première médicale, je ne sais pas ce que c’est.

,a déclaré le médecin légiste qui a déclaré morte la femme.

La défunte avait succombée à ses blessures à la tête et à la poitrine lors d’une brutale attaque de vengeance menée par un cartel de la drogue.

Il n’y a aucune explication médicale possible par rapport à la survie de la petite fille 23 heures après que sa mère ait été tuée. C’est vraiment un miracle. Mais comme Dieu est témoin que le bébé a survécu, il n’y a pas un médecin dans le monde qui peut l’expliquer .

Selon le rapport de l’incident, la femme était enceinte de 7 1/2 mois au moment de l’attaque. Le médecin de la salle d’urgence a déclaré morts la femme et son bébé car il ne pouvait pas écouter les battements du cœur du bébé dans le ventre de sa mère.

Le corps a été placé à la morgue pendant 17 heures puis emmené aux pompes funèbres pour y être préparé à l’enterrement. Dans le même rapport on peut lire que le cadavre a été placé dans un cercueil et recouvert d’un simple linceul funéraire 20 heures après l’accident.

Trois heures plus tard, les amis et la famille de la défunte ont décidé de placer le cercueil dans la tombe lorsqu’ils ont entendu les cris d’un nouveau-né. Une ambulance a été appelée immédiatement pour emmener le bébé à l’hôpital.

Et même si la petite fille est de deux mois prématurée, affamée et déshydratée, elle est maintenant placée dans une couveuse. On ne sait pas si elle va survivre.

Uncategorized

La nounou ougandaise accepte de témoigner: « je la battais car son père me…

Published by:

nounou

Jolly Tumuhiirwe, la nounou ougandaise qui a été filmée par une caméra cachée entrain de torturer Arnella âgé 1 an et 6 mois parle.

Tumuhiirwe, qui a été accusée de tentative d’assassinat et sur le point de comparaître en cour le 8 décembre 2014. Elle a brisé le silence depuis la prison de Luzira où elle médite son sort. Elle demande au Monde de lui pardonner pour ce qu’elle a fait.

Selon ougandaOnline.net, elle déclare : «Mon père est très malade à Kabale et ma mère n’a pas d’argent. J’ai demandé à mes patrons de l’argent pour envoyer à mon père, mais ils ont refusé. Cela ne cessait de me hanter. »

« C’est la raison pour laquelle j’ai déversé ma colère sur le bébé … je suis désolée. Mais madame (la maman de Arnella) n’est pas gentille. Elle a l’habitude de dire que je vole de l’argent dans les vêtements et le portefeuille d’Eric, que je mange la nourriture du bébé … et pourtant je ne peux pas manger sa nourriture car je ne suis pas un bébé. Suite à toutes ces accusations, j’étais offensée. »

«Je me sens coupable..et quand je le faisais, je pensais que j’étais en train de discipliner le bébé parce que sa maman la gifle parfois. La torche j’ai utilisé était petite et n’était pas si dure. Je pense, je ne le ferai plus jamais »

L’expérience de Jolly de la prison

« Ce n’est pas bon du tout, même mes codétenues ne veulent pas s’associer à moi, elles veulent me battre. Personne ne m’aime et je me sens mal, je ne le ferai jamais plus, je demande au monde de me pardonner et aussi je voudrais inviter les patrons à bien traiter leurs servantes »

J’ai aussi été battue

C’est une longue vidéo et les parents ne l’ont pas regardé dans son intégralité. En effet, on peut y voir la nounou battre le bébé parce que ce dernier ne veut pas manger.

Après avoir visionné cette vidéo, Eric Kamanzi a battu la nounou. Evidemment, la nounou n’était pas au courant qu’elle était filmée par une caméra cachée, elle se demandait pourquoi Eric agissait de la sorte. Elle est allée porter plainte.

Eric a été arrêté et condamné à payer Jolly son salaire mensuel de 60 000. Cependant, Eric et Angella Mbabazi n’avait pas encore regardé la video complète. C’est après 10 heures de vidéo que les parents constatent vraiment ce qui s’est passé et sont extrêmement choqués. Dans certaines scènes, la femme de chambre traine Arnella par les cheveux, marche sur son dos et lui donne des coups de pied à la face.

Eric a montré le clip aux autorités, ils ont été tellement choqués. Cela a entrainé sa libération et l’arrestation de Jolly. Une fois est arrêtée, Jolly a déclaré qu’elle a également été battue. « Arnella a eu la chance, elle ne saignait pas, mais moi je saigne. » Jolly a même brandi un T-shirt trempé de sang qu’elle portait au moment des coups.

 

Uncategorized

Invention: La Pilule Pet du savant français qui parfume vos pets au chocolat (Photo)

Published by:

 

pet2

Vos pets sentent mauvais ? Adoptez la Pilule Pet qui transforme l’odeur nauséabonde de vos flatulences en délicieuse odeur de chocolat.

Oui oui, tout ça est très sérieux ! Christian Poincheval, un français âgé de 65 ans originaire de Gesvres, est l’inventeur des fameuses pilules pour parfumer les pets. Plusieurs fois primé au concours Lépine, il vient de lancer un nouveau produit pour les fêtes de fin d’année.

Nous étions à table avec des copains et après un copieux repas, nous nous sommes presque asphyxiés tant nos pets étaient malodorants. Il fallait donc faire quelque chose. Le son du pet, on peut encore l’éviter, mais l’odeur, on ne peut rien y faire…

Après les gélules qui transforment l’odeur de vos pets en odeur de rose ou de violette, Christian a souhaité faire plaisir à tous les amoureux de cacao. Désormais, ses pilules sont disponibles en version chocolat.

« On mélange du charbon végétal, du fenouil, du lithothamne (algue marine), de la propolis (résine végétale) et de la myrtille. Et pour l’odeur, on ajoute un zeste de cacao. C’est un cadeau sympa pour les fêtes de fin d’année. »

Sur son site internet pilulepet.com, l’inventeur vend la boite de 60 gélules 9,99 euros. Pour un résultat optimal, il conseil d’ingérer 2 à 4 gélules par jour au cours du déjeuner et du diner.

Uncategorized

Pour punir son mari, une dame de 30 ans tranche le p*nis de son fils de 4 ans !

Published by:

femme2a
LA SCÈNE EST horrible et inexplicable. Tout le monde est sans voix dans la localité de Manengole. Difficile de l’admettre pour la grand-mère, la famille et les populations riveraines. Une maman, la nommée Kouamou Nadège, âgée de 30 ans, sans aucun scrupule, a tranché le sexe de son fils de 4 ans. Le petit Alexandre avec son regard innocent ne comprend rien à ce qui vient de se passer à l’instant. Cette jeune femme, grâce à une lame rasoir, a tenu le pénis de son rejeton et l’a tranché à la base. Il a été interné de toute urgence à l’hôpital de Ndoungué où il est sous soins intensifs.

Heureusement, l’enfant est hors de danger, même si de sources médicales, il n’aura plus la chance d’avoir un pénis comme un homme normal. La raison évoquée par la famille de la jeune fille remonte à une dispute qu’elle aurait eue avec

son conjoint. Ce dernier étant débrouillard, vit du côté de Bamena où il se bat au quotidien. Nadège qui est sa conjointe et maman de 4 enfants, lui aurait demandé de venir la doter. Face au refus de son conjoint, elle aurait choisi de se venger sur le cadet de sa progéniture, seulement âgé de 4 ans.

C’est donc sous le coup de la colère, qu’elle va décider de commettre le forfait. «Ma fille est ménagère et son conjoint est débrouillard. Elle avait demandé à son mari de venir la doter. Comme il ne venait pas, cela l’avait énervée. Mais, je sais que ma fille dérange beaucoup. Ce sont ces mauvais comportements qui ont fait qu’elle revienne habiter avec moi. Quand, elle partait là bas, dès qu’elle prenait la grossesse, elle revenait ici pour accoucher. Elle a 4 enfants et c’est le dernier dont elle a décidé de couper le pénis», relate la grand-mère du petit Alexandre. Un témoignage qui est révoltant pour les témoins du drame.

Les faits…
Selon les avis recueillis auprès des personnes qui ont vécu les faits, cette jeune femme, habituellement, laisse transparaître des comportements peu ordinaires. Et même qu’elle aurait déjà menacé plusieurs membres de sa famille de mort. Des menaces qui n’ont jamais inquiété son entourage, jusqu’à samedi 29 novembre 2014. Dans les propos de Mme Tamé Hélène, la grand-mère du petit Alexandre, joint au téléphone par le reporter du journal Aurore Plus, c’est un sentiment de colère. C’est avec les larmes aux yeux qu’elle nous relate ce crime crapuleux qui aurait pu coûter la vie à son petit fils. Elle s’inquiète de l’avenir de ce dernier.

Alexandre n’aura plus de sexe comme un homme normal. «C’est ma fille qui a coupé le zizi de son fils. Elle a pris la lame de rasoir et elle a tranché. Ensuite, elle est allée jeter le pénis dans un cours d’eau. Je suis dépassée. Je ne sais même pas quoi dire. Elle a l’habitude de menacer la famille. Je croyais que comme d’habitude, qu’elle va se limiter à ces menaces », raconte-t-elle. Elle poursuit : « j’étais au champs. Quand, je suis rentrée de là. Elle est venue poser l’enfant au salon. Ce sont mes enfants qui m’ont prévenu que mon petit fils avait du sang sur lui. Je me suis précipitée vers lui. Et, c’est en ce moment que j’ai fait la découverte. Il était déjà mouillé par le sang. Quand, j’ai bien vérifié son corps, je me suis rendue compte que, son pénis est coupé. C’est à cet instant que je décide de l’amener à l’hôpital où il suit les soins». il faut dire que, depuis qu’elle a posé cet acte, la jeune dame n’est jamais passée à l’hôpital pour rendre visite à son fils. Incroyable ! Mais, vrai. Il existe encore des mamans qui ont perdues le sens de l’amour maternel. Dans la localité de Manengole, c’est la consternation et la désolation qui animent les populations riveraines.
Cependant, à l’hôpital de Ndoungué où est interné le petit Alexandre, c’est impensable. Joint au téléphone, l’infirmier en charge d’Alexandre, seulement âgé de 4 ans, rassure sur l’évolution positive de l’état de santé de l’enfant. «Le petit Alexandre va bien. Il joue déjà sans problème. Sauf que, son pénis a été coupé à la base. C’est dangereux, parce qu’il n’aura plus de sexe. Pour le moment, il utilise des sondes pour faire pipi. Je crois que ce sont des actes qu’il faut condamner. Comment comprendre qu’une maman puisse commettre un tel forfait ? Pour le moment l’enfant est hors de danger. Il suit ses soins sans problème», nous confie un infirmier.

Le petit Alexandre âgé de 4 ans, a pu au téléphone s’exprimer. Dans son innocence, il n’imagine pas le tort qui vient d’être causer sur son corps. C’est plutôt avec un grand sourire qu’il nous répond. Curieusement, il est bavard et s’exprime plutôt bien pour un enfant de cet âge. «Je vais bien. Il faut me garder les yaourts et les bonbons», a-til posé comme doléance au reporter qui n’a pas caché sa fibre maternelle face à une telle irresponsabilité. Aux dernières informations, la maman qui avait été conduit à la brigade d’Eboné, aurait été libérée. Mais, personne ne peut dire exactement où, elle se cache.

source : 237online.com

Uncategorized

Kenya : Conformément à sa dernière volonté, un homme est enterré avec sa voiture Hummer (Photos)

Published by:

kenya
L’attachement aux biens matériels dans ce monde va de pis en pis. En effet, un homme, au Kenya, a souhaité être enterré avec sa voiture dans sa tombe.
Devant les regards ébahis d’une foule nombreuse, composée de sa famille, ses parents et amis, ce monsieur kényan a été enterré dans son bolide américain de type “Hum-mer.”
La voiture n’étant ni abîmée ni accidentée, l’étonnement était à son comble.
Cupidité ou méchanceté? Une chose est sûre, l’homme doit reposer heureux d’avoir avec sa dépouille, l’amour de sa vie, la chose la plus chère au monde pour lui: sa voiture de luxe.

hummer

hummer3

hummer3

 

humm

Uncategorized

RDC : l’Union Européenne attend le calendrier global !

Published by:

ambassadeur

Le fait pour l’Union Européenne d’injecter plus de 6 milliards de dollars dans l’économie congolaise l’obligerait  à exercer ne  serait-ce qu’un petit  droit de regard sur l’évolution des choses.  Jean-Michel Dumond, Chef de la Délégation de l’Union Européenne (UE) à Kinshasa, a tenu une conférence de presse hier, mercredi 3 décembre. Pour l’UE, la présidentielle et les législatives devraient être organisées conformément aux lois établies. Les 28 pays membres attendent, quelles que soient les raisons,  la venue du calendrier électoral global. Parallèlement, Jean-Michel Dumond ne trouve rien à redire sur la mise en place de l’Office National de l’Identification de la Population (ONIP) et en prend d’ailleurs acte.

Ce n’est pas fortuit si la Délégation de l’Union Européenne en RDC a choisi la journée d’hier pour faire une évaluation générale de la situation du pays. Le Président de la République va bientôt prononcer son traditionnel discours sur l’état de la Nation. Quoi de plus intéressant pour l’Union Européenne que de mettre en avant quelques priorités sur lesquelles les 28 pays membres  n’entendent pas transiger. Quitte à Joseph Kabila, dans son pouvoir discrétionnaire, de les prendre ou non en compte,  lors de son intervention au Congrès. Le Premier Ministre Matata Ponyo en avait, lui, été mis au parfum lors de son dernier séjour bruxellois. Les objectifs de l’Union Européenne sont la stabilité et la sécurité, le développement économique, l’enracinement de la démocratie et les droits de l’homme ainsi que l’organisation des élections dans le délai constitutionnel.

L’Union Européenne a fait une évaluation de sa coopération avec la RDC depuis 2006. Sur le plan financier, tout compte fait, l’Union Européenne a accordé une assistance de plus d’1,2 milliards de dollars à la RDC. Tous les pays européens réunis ont investi environ 6 milliards de dollars en RDC. En pourcentage, la bagatelle représente 44% de l’aide publique internationale européenne. Ce n’est pas rien. Récemment, Matata Ponyo est rentré de Bruxelles avec un engagement de 620 millions d’euros dans le cadre du 11ème FED. Pour que cette aide soit effective, il faudrait que tous les pays membres de l’UE apposent leurs signatures. Dans l’entre-temps, les autorités de la RDC ont l’obligation de définir les programmes à exécuter jusqu’en 2020. L’UE a déjà une idée sur la destination que devraient prendre ses millions. Il s’agit, entre autres, de la réforme de la justice, de la police et de l’armée ; de la protection du patrimoine naturel et de la promotion d’une agriculture durable ; la réhabilitation de la route nationale n°1 jusqu’à Mbuji-Mayi, ainsi que la santé.

Les conditions de l’UE

La Délégation de l’UE à Kinshasa exige une meilleure transparence des recettes des industries extractives. Ces recettes permettront de financer le développement, les infrastructures et les budgets sociaux. Avant la fin de la session parlementaire en cours, l’UE invite les Députés et Sénateurs à voter un nouveau code des hydrocarbures pour améliorer la transparence des appels d’offre et garantir la protection de l’environnement. Pour l’UE, si la RDC exploite de façon transparente et équitable toutes ses potentialités dans les secteurs minier, agricole, écologique et naturel, la question de la pauvreté sera totalement résolue.

La Pros.     

 

UNION EUROPEENNE              

DELEGATION EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Conférence de Presse

Par le Chef de la Délégation de l’UE

S.E.M. Jean-Michel DUMOND

Kinshasa, le 3 décembre 2014 (11h00’)

Le 1er décembre, M. Donald Tusk, l’ancien Premier Ministre de Pologne, a pris la relève de M. Van Rompuy en tant que Président du Conseil européen, c’est-à-dire l’organe de décision et d’impulsion politique au plus haut niveau des Chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union européenne. Cette nomination d’un chef de gouvernement d’un de nos nouveaux Etats membres est un signal fort et encourageant. Elle témoigne que, 25 ans après la chute du mur de Berlin, la réunification du continent européen est achevée. Elle traduit la détermination de l’Union européenne à inscrire dans les faits sa vision historique d’un continent uni et bâtit sur des valeurs communes : la paix, la démocratie, l’état de droit, la prospérité et le bien-être social  de nos populations. Malgré la crise, l’Europe reste le continent où il fait mieux vivre et la première puissance économique de la planète.

Succédant  à Mme Ashton à qui est revenue la lourde tâche de bâtir le service européen d’action extérieure, en clair un ministre européen des affaires étrangères, la nouvelle Haute Représentante pour la politique étrangère, Mme Federica Mogherini, symbolise ce nouvel élan. Bien qu’elle soit encore jeune, elle est déjà engagée depuis plus de 20 ans sur les questions de politique étrangère, d’abord en tant que membre de la société civile, ensuite au Parlement de son pays, l’Italie, et dernièrement en tant  que Ministre des Affaires étrangères de l’Italie. Elle est européenne par conviction et très consciente de la nécessité pour l’Union européenne d’avoir une stratégie commune et de parler d’une seule voix face aux défis globaux, à commencer avec les défis dramatiques qui se posant aux frontières orientales et méridionales de l’Europe.

Déjà il y a quelques mois, les chefs d’Etats et des gouvernements de l’Union européenne ont nommé le nouveau Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Dans leur choix, ils ont tenu compte du résultat des élections au Parlement européen, qui ont été remportés par le parti politique auquel appartient M. Juncker. Pour la première fois, un lien direct a ainsi été établi entre le résultat des élections au Parlement européen, qui ont fait du Parti populaire européen la plus importante formation représentée au Parlement de Strasbourg, et la nomination, du Président de la Commission européenne. Cette décision, conforme aux règles et aux pratiques de la démocratie parlementaire, n’a pas manqué d’apporter une dose supplémentaire de légitimité démocratique au processus décisionnel européen.

C’est aussi une occasion unique pour la nouvelle Commission européenne de prendre un nouvel élan. Elle a mis en place un ambitieux programme de 315 milliards d’euros. Nous escomptons que ce programme ambitieux contribuera à sortir l’Europe de la plus grave crise financière et économique qu’elle ait connu depuis la Deuxième Guerre mondiale. Les institutions européennes et les gouvernements nationaux ont dû prendre des mesures sans précédant pour stabiliser les économies des Etats membres, consolider les finances publiques et empêcher que le fruit de décennies d’intégration européenne ne soit réduit à néant. Le pire a été évité. Le marché intérieur et l’intégrité de la zone euro ont été préservés. Lentement, mais sûrement, l’Europe renoue avec la croissance économique et la confiance.

Tout de même, la crise a prélevé un lourd tribut. Plus de six millions de personnes ont perdu leur emploi au cours de cette période. Le chômage des jeunes a atteint un niveau record. Plusieurs de nos Etats membres sont encore loin d’avoir retrouvé une croissance durable et des niveaux d’investissement adéquats. La déflation menace. Par conséquent, dans nombre de pays, le degré de confiance dans le projet européen n’a jamais été aussi bas.

Les mesures prises durant la crise ont atteint leur but, dans l’ensemble. Elles n’ont pas affecté l’aide au développement. Le niveau de 11ième Fonds européen de développement a été maintenu avec un accent particulier sur les programmes de santé, gouvernance et infrastructures.

Après s’être concentrée, pendant plusieurs années, sur la gestion de la crise, l’Union européenne reste déterminée à affronter les défis mondiaux qui l’attendent, qu’il s’agisse de la course à l’innovation et aux compétences, de l’utilisation rationnelle des ressources naturelles et énergétiques, des conséquences du changement climatique, du vieillissement de notre population ou encore de la souffrance et de la pauvreté aux frontières extérieures de l’Europe.

A cet égard, l’Afrique est un partenaire naturel pour l’Europe, je dirais même tant la géographie est prégnante, notre premier partenaire, avec laquelle une histoire, souvent tragique, a tissé tant de liens culturels, humains. Mais c’est maintenant avant tout la perspective de pouvoir affronter ensemble les défis de la mondialisation qui doit guider.

Le Sommet Union européenne/Afrique, qui s’est tenu les 2 et 3 avril 2014 à Bruxelles, a décliné les grands thèmes de notre coopération à venir :

-Paix et sécurité ;

-Démocratie, bonne gouvernance et droits de l’homme ;

-Développement humain,

-Développement et croissance durables et inclusifs et intégration continentale ;

-Questions globales et émergentes.

A cet égard, je peux vous assurer que l’Union européenne restera présente aux côtés de la RDC et poursuivra son engagement en faveur de la paix, de la démocratie, d’un Etat de droit, de la croissance au bénéfice de la population. Depuis la reprise de la coopération en 2006, l’UE a apporté environ 1,2 milliards de dollars d’assistance à la RDC. Avec l’ensemble des Etats membres, ce sont 6 milliards de dollars d’assistance à la RDC, soit 44% de l’aide publique internationale. Le 11ème FED, signé avec le Premier Ministre Matata, lors de sa récente visite à Bruxelles, témoigne de cet engagement. L’enveloppe attribuée à la République Démocratique du Congo sera de l’ordre de 620 millions d’euros, en croissance sensible par rapport au 10ème FED dont l’enveloppe initiale était de 514 millions d’euros. Son entré en vigueur n’attend plus que la signature de l’ensemble des 28 Etats membres de l’Union européenne. Nous entamons dès maintenant, avec les autorités congolaises, la définition précise des programmes qui seront mis en œuvre d’ici 2020. Les quatre secteurs d’intervention sont calqués sur les objectifs que nous avons définis en commun avec nos partenaires.

-La gouvernance, en particulier la réforme de la justice, de la police et de l’armée ;

-L’environnement, la protection du patrimoine naturel et une agriculture durable

-Les infrastructures, en particulier la réhabilitation de la RN1 jusqu’à Mbuji-Mayi,

-La santé

La gouvernance est et restera au cœur de nos efforts pour accompagner le gouvernement congolais sur la voie  des réformes. Dans son discours d’investiture devant le Parlement en mai 2012, le Premier Ministre avait justement mis la gouvernance au cœur de son action. Nous sommes ainsi disposés à soutenir la réforme des finances publiques, au niveau central et dans chacun des ministères qui sont responsables de ces secteurs. Dans ce contexte, une meilleure transparence des recettes des industries extractives est clé. Seule une augmentation des recettes tirées de ce secteur permettra de financer le développement, les infrastructures et les budgets sociaux. Nous espérons qu’avant la fin de la présente session, le Parlement aura pu voter un nouveau code des hydrocarbures qui améliore la transparence des appels d’offre  et garantisse la protection de l’environnement.

Les potentialités de votre pays sont considérables, pas seulement dans le secteur minier, mais également dans d’autres secteurs tels que l’agriculture, l’eau, l’énergie, le précieux patrimoine écologique et naturel. Tous ces atouts ne demandent qu’à être exploités et mis en valeur, mais il convient que cela soit fait de façon plus transparente et équitable.

Par ailleurs, des travaux de réhabilitation d’axes transfrontaliers sont actuellement en cours d’étude dans le cadre de nos Programmes d’Intégration Régionale du XIème FED. Ce sont ainsi quelques 150 millions d’euros qui seront réservés pour des travaux d’infrastructures en Afrique Centrale  sur une  enveloppe globale de 350 millions. Ces programmes sont actuellement en cours d’élaboration. Une enveloppe sera spécialement dédiée aux infrastructures régionales pour la région des Grands Lacs, dans le cadre du Programme d’Intégration Régionale Afrique Australe et Orientale doté de 1,660 milliards d’euros, plus de 2 milliard de dollars.

S’agissant des questions de sécurité, une enveloppe d’une trentaine de millions euros y sera consacrée dans le cadre du Programme d’Intégration Régionale pour l’Afrique orientale et australe. Elle sera notamment consacrée à la facilitation du commerce frontalier. Ces programmes d’appui régionaux soutiendront également l’aide à l’intégration économique ainsi que les initiatives en faveur de la paix et de la sécurité, et la protection des ressources naturelles.

L’Union européenne reste fermement attachée à l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, qui constitue le socle pour une paix durable. Soucieuse de l’unité et de la souveraineté de la RDC, l’Union européenne ne ménage aucun effort pour contribuer au renforcement de la paix et de la stabilité de la région. Elle condamne sans réserve les récents événements qui se sont déroulés à Béni. Elle appelle les autorités de la RDC à faire toute la lumière sur ces  atrocités. L’Union européenne appuie le gouvernement afin que l’autorité de l’Etat se renforce sur l’ensemble du territoire national. Elle entend donc soutenir les efforts de réforme des forces armées, des services de police et de la justice au travers de ses divers programmes. L’objectif est de contribuer à mettre sur pied des forces de sécurité républicaines, professionnelles, respectueuses des droits de l’Homme et à éviter à l’avenir les dérapages et les comportements fautifs qui ont pu être déplorés.

La communauté internationale, y compris l’Union européenne, est prête à poursuivre son engagement aux côtés de la RDC, mais il est primordial que les autorités congolaises, tant au niveau national qu’au niveau provincial, s’approprient le processus de reconstruction et de stabilisation. Aucun des chantiers n’est facile à réaliser, qu’il s’agit de la restauration de l’Etat, de la démobilisation et la réinsertion des ex-combattants, de la lutte contre les groupes armés réfractaires comme les FDLR et les ADF, du retour des réfugiés, de la réforme foncière. Comme nous le savons tous, remporter des succès militaires est une chose, et je tiens à saluer ici le courage de l’armée congolaise, mais le défi principal des années à venir  sera de gagner la paix ! A cet égard, l’Union européenne salue les femmes et les hommes congolais qui luttent pour la paix dans ce pays, tous ceux qui défendent les droits des femmes et des hommes en RDC. Il y a quelques jours, nous avons célébré à l’Ambassade d’Espagne la remise du prestigieux prix Prince des Asturies à Caddy Adzuba. Comme vous le savez, le Parlement européen a attribué le Prix Sakharov au Dr. Mukwege de l’Hôpital Panzi à Bukavu.

Les objectifs de l’Union européenne en République démocratique du Congo consistent à : Promouvoir la stabilité et la sécurité dans un environnement régional pacifié, œuvrer au développement économique durable au bénéfice de la population, enraciner la démocratie et les droits de l’Homme, ce qui passe  notamment  par un processus électoral apaisé conforme aux échéances et aux règles de droits en vigueur.

 

Uncategorized

Vidéo. Olive Lembe et le Cardinal Mosengwo posent la première pierre de la basilique Anuarite à Isiro

Published by:


La première dame, Olive Lembe Kabila, a procédé lundi, à Isiro, chef lieu du district du Haut-Uélé, en Province Orientale, à la pose de la première pierre de construction de la basilique du cinquantenaire en mémoire de la bienheureuse Marie Clémentine Anuarite Nengapeta, assassinée le 01 décembre 1964, en territoire de Wamba, dans la province Orientale, par le rebelle Olombe.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités du monde ecclésiales et politiques venues des quatre coins du globe, parmi lesquelles le cardinal Laurent Mosengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa, le nonce apostolique, le gouverneur de la Province Orientale, Jean Bamanisa Saïdi ainsi que de milliers des pèlerins.

Dans son mot de circonstance, Mme Olive Lembe Kabila, a loué la foi chrétienne de la bienheureuse Anuarite Nengapeta qui, malgré les menaces de mort est restée constante à son vœu de chasteté jusqu’à son assassinat. Elle a exhorté l’assistance à se servir de ce modèle avant de remercier et de féliciter la famille biologique pour avoir donné au monde cette digne fille.

Auparavant, dans une messe solennelle célébrée à l’esplanade de l’aéroport d’Isiro, le cardinal Monsengwo Pasinya, dans son homélie a révélé qu’il ne faut pas craindre ce qui tue le corps mais ce qui tue l’âme. « L’exemple de la bienheureuse Marie Clémentine Anuarite Nengapeta doit nous servir d’exemple pour que nous ne retombions plus sur les erreurs du passé », a-t-il dit,

Il convient de signaler qu’en marge de cette célébration eucharistique, le gouverneur Jean Bamanisa Saïdi a remis à l’église catholique, des titres de propriété de 12 hectares (don du gouvernement provincial), du site du sanctuaire où sera érigé cette basilique.

olive

Uncategorized

Vidéo. Regardez le braquage ridicule de ces ados dans une épicerie (moquerie des internautes) !

Published by:

Lire la vidéo en cliquant ICI
braquage

Ils ont beau s’être mis à trois pour attaquer ce petit commerce de la région parisienne, ces gamins n’ont pas réussi à échapper aux forces de l’ordre. 

Qu’ils sont loin les films de “casse”, où les héros passent des heures et des heures à peaufiner ce qui doit s’apparenter au crime parfait. Oubliez Ocean’s Eleven, L’Affaire Thomas Crown ou Bonnie and Clyde, ces trois ados offrent un spectacle un peu pathétique, de ceux qui permettent aux internautes de se moquer à peu de frais de ces Mesrine du pauvre.
Dans une premier temps, le trio d’Al Capone en capuche se présente au guichet d’une petite boutique de Cachan, en région parisienne. L’un d’eux dispose d’un pistolet à billes et menace le vendeur. Celui-ci semble lui céder le contenu de la caisse, tandis que les complices font le plein de chiques, de déodorants et de boissons. Un sacré butin, donc…
La pantalonnade tourne court lorsque… la police débarque juste devant la porte du magasin. L’agent de police comprend ce qu’il se passe et appelle des renforts. D’autres policiers arrivent, mais eux-mêmes ne semblent pas avoir l’habitude de ce style d’intervention. Finalement, les trois malfrats sont appréhendés. Sans doute l’un des braquages les plus ridicules de l’histoire du grand banditisme.